Publié sous l'égide de The British Psychoanalytical Society

INFOS

Comité de rédaction

Rédactrice responsable
Céline Gür Gressot (Suisse)

Secrétaire
Jean-Michel Quinodoz (Suisse)

Membres
Louis Brunet (Canada)
Jenny Chan
(France)
Brigitte Reed-Duvaille (France)
Danielle Goldstein (France)
Florence Guignard (France)
Maria Hovagemyan (Suisse)
Luc Magnenat (Suisse)
Marie-Pascale Paccolat
(Suisse)
Michel Sanchez-Cardenas (France)
Patricia Waltz (Suisse)

Prochain numéro

Mai 2019
aux Edition In Press

Thomas H. OGDEN

La crainte de l'effondrement et la vie non vécue.

Résumé: L'auteur nous livre sa compréhension de l'argument souvent confus et parfois opaque du texte de Winnicott : suite à un effondrement du lien mère-nourrisson survenu dans la prime enfance, le nourrisson se voit contraint, seul, de prendre sur soi des événements émotionnels qu'il est incapable d'assumer. Dans le prolongement de la pensée de Winnicott, Ogden suggère que la force qui pousse le patient à trouver la source de cette crainte est le sentiment d'être privé de certaines parties de lui-même, parties manquantes qu'il doit retrouver pour devenir entier. La vie qui subsiste en lui n'est, à bien des égards, qu'une vie non vécue.

Thomas H. Ogden est diplômé de l'université de Yale et il a accompli sa formation de psychanalyste à l'Institut Psychanalytique de San Francisco. Il a été psychiatre associé à la Tavistock Clinic de Londres avant de devenir directeur du Centre d'études des psychoses de San Francisco. Il est analyste formateur à l'Institut Psychanalytique de Californie du Nord, membre de l'Institut Psychanalytique de San Francisco et membre de l'Association Psychanalytique Internationale.

T. H. Ogden est l'auteur de nombreuses articles et ouvrages:
- Reverie and Interpretation (1999),
- Conversations at the Frontier of Dreaming (2001),
- This art of Psychoanalysis : Dreaming Undreamt Dreams and Interrupted Cries (2005)
et
- Rediscovering Psychoanalysis : Thinking and Dreaming, Learning and Forgetting (2008).

Haut de page
© Copyright textes et logo : The International Journal of Psychoanalysis
Webmaster : Luc Magnenat // Réalisé par Abonobo // Mise jours et relook:Michael BABEL juin 2018