Publié sous l'égide de The British Psychoanalytical Society

INFOS

Comité de rédaction

Rédactrice responsable
Céline Gür Gressot (Suisse)

Secrétaire
Jean-Michel Quinodoz (Suisse)

Membres
Louis Brunet (Canada)
Jenny Chan
(France)
Brigitte Reed-Duvaille (France)
Danielle Goldstein (France)
Florence Guignard (France)
Maria Hovagemyan (Suisse)
Luc Magnenat (Suisse)
Marie-Pascale Paccolat
(Suisse)
Michel Sanchez-Cardenas (France)
Patricia Waltz (Suisse)

Prochain numéro

Mai 2019
aux Edition In Press

Franco De MASI

Le concept de pulsion de mort est-il encore utile en clinique ?

Résumé:

Je suggère dans cet article qu'il n'est pas nécessaire de postuler l'existence d'une force innée pour expliquer la destructivité en clinique. Chez bien des patients gravement atteints il est plus utile de relier la destructivité  à un trauma infantile, en particulier au trauma d'une carence affective de longue durée. Toutefois, la séquence trauma-destructivité n'est ni linéaire, ni strictement consécutive et nécessite d'être soigneusement reconstruite pendant le traitement analytique.

Franco De MASI, Milan, est membre ordinaire de la Société Psychanalytique Italienne. Centre d'intérêt : la compréhension psychanalytique et la thérapie des patients  graves.
Il a publié en langue française aux Editions Ithaque : La Perversion sadomasochiste (2011), Penser sa propre mort (2010), Vulnérabilité à la psychose (2011), Travailler avec les patients difficiles (2015), Herbert Rosenfeld at Work. The Italian Seminars (éd., Karnac, 2001)

 

Haut de page
© Copyright textes et logo : The International Journal of Psychoanalysis
Webmaster : Luc Magnenat // Réalisé par Abonobo // Mise jours et relook:Michael BABEL juin 2018