Publié sous l'égide de The British Psychoanalytical Society

INFOS

Comité de rédaction

Rédactrice responsable
Céline Gür Gressot (Suisse)

Secrétaire
Jean-Michel Quinodoz (Suisse)

Membres
Louis Brunet (Canada) Danielle Goldstein (France) François Gross(Suisse) Florence Guignard (France) Maria Hovagemyan(Suisse) Luc Magnenat(Suisse)
André Renaud
(Canada) Anne Rosenberg(France) Michel Sanchez-Cardenas(France)
Patricia Waltz
(Suisse)

Prochain numéro

Mai 2018
aux Edition In Press

Glen O. Gabbard

Traitements psychanalytiques avortés chez des patients suicidaires

Résumé: l'auteur décrit une zone frontière particulièrement dangereuse aux confins du territoire psychanalytique, celle que constitue le traitement de patients suicidaires présentant de graves troubles de la personnalité. S'appuyant sur un exemple clinique de transgressions désastreuses effectuées par un analyste, il décrit les pièges spécifiques du contre-transfert qui conduisent à mal évaluer les expressions du désespoir suicidaire de ces patients. Ces pièges comprennent la désidentification d'avec l'agresseur, le défaut de mentalisation, le collapsus de l'espace de jeu psychanalytique, des réactions à des pertes dans la vie personnelle de l'analyste, l'omnipotence, l'envie du patient et la capitulation masochiste. L'auteur met en évidence les fragilités spécifiques liées au traitement psychanalytique de tels patients.

Glen O. Gabbard est analyste formateur et superviseur à l'Institut psychanalytique de Houston/Galveston. Il est professeur de psychiatrie au Baylor College of Medicine et il occupe la chaire de psychanalyse à la Fondation Brown. Il est aussi co-rédacteur en chef et rédacteur pour l'Amérique du Nord de l'International Journal of Psychoanalysis.


Haut de page
© Copyright textes et logo : The International Journal of Psychoanalysis
Webmaster : Luc Magnenat // Réalisé par Abonobo // Mise à jours et relook:Michael BABEL août 2017