Publié sous l'égide de The British Psychoanalytical Society

INFOS

Comité de rédaction

Rédactrice responsable
Céline Gür Gressot (Suisse)

Secrétaire
Jean-Michel Quinodoz (Suisse)

Membres
Louis Brunet (Canada)
Jenny Chan
(France)
Brigitte Reed-Duvaille (France)
Danielle Goldstein (France)
Florence Guignard (France)
Maria Hovagemyan (Suisse)
Luc Magnenat (Suisse)
Marie-Pascale Paccolat
(Suisse)
Michel Sanchez-Cardenas (France)
Patricia Waltz (Suisse)

Prochain numéro

Mai 2019
aux Edition In Press

Giuseppe Civitarese

Des rêves qui reflètent la séance.

Résumé: les rêves dans lesquels l'analyste est représenté sans déguisement dépeignent presque toujours des transgressions du cadre. Souvent vécus comme des moments spéciaux, comme des révélations, ils offrent un aperçu d'une réaction émotionnelle intense à des événements traumatiques ou particulièrement significatifs survenus lors de la séance ou durant celles qui ont immédiatement précédé. L'aspect essentiel de ces rêves est vraisemblablement à chercher dans la « forme de leur contenu ». Un parallèle peut être peut être fait avec la technique narrative de « mise en abyme » ou de texte en miroir. Le rêve apparaît comme une histoire au sein de l'histoire principale et la scène de l'analyse y est reflétée sans déformation. La structure fictive du cadre est accentuée. Son caractère de conscience de soi théâtrale est exacerbé.
L'auteur postule que ces rêves sont porteurs d'une valeur mutative, thérapeutique, qui découle de la dénonciation de l'illusion d'une référence à la « réalité concrète » et à « ce qui s'est réellement passé ». Ils constituent pour l'analysant une opportunité efficace (c'est-à-dire émotionnellement intense) de découvrir les articulations spatiales et les réfractions alternantes entre le dedans et le dehors, le textuel et le hors texte, la réalité psychique et la réalité matérielle. Le travail de symbolisation s'en trouve réactivé et le sujet se construit dans d'incessants allers et retours.
Dans cette perspective, les rêves qui reflètent la séance offrent un modèle pour conceptualiser le travail analytique et leur signification dépasse le phénomène spécifique qu'ils représentent. L'auteur présente un cas clinique qui prend en considération les rêves d'un patient survenus sur une courte période. Dans l'un d'eux, le phénomène du rêve-dans-le-rêve est présent.

Giuseppe Civitarese, docteur en psychiatrie et en sciences sociales, psychanalyste, est membre de la Société Psychanalytique Italienne. Il est actuellement secrétaire administratif du Centre de Psychanalyse de Milan et il vit à Pavie où il a une pratique privée.
Il a notamment publié:
- Note su memoria e causalità psichica a partire dalla teoria della funzionalità cerebrale di G. Edelman,
- Prospettive psicoanalitiche nel lavoro istituzionale, 1996;
- Vincolo simbiotico e setting. Rivista di psicoanalisi, 2005;
- Fire at the theatre: (Un)reality of/in the transference and interpretation, International Journal of Psychoanalysis, 2005;
- Dreams that mirror the session, International Journal of Psychoanalysis, 2006;
- Bion e la ricerca dell'ambiguità, L'Educazione Sentimentale, 2006;
- Metalessi ovvero retorica dell'interpretazione di transfert, Rivista di Psicoanalisi, 2007;
- Respuesta a los comentarios sobre el trabajo "Vinculo simbiótico y encuadre", Revista de psicoanálisis (Buenos Aires), 2007;
- When our words disturb the pyschoanalytic process - From resistance as a defense to resistance as an interactive process, (con G. Foresti), International Forum of Psychoanalysis, 2007.

 


Haut de page
© Copyright textes et logo : The International Journal of Psychoanalysis
Webmaster : Luc Magnenat // Réalisé par Abonobo // Mise jours et relook:Michael BABEL juin 2018