Publié sous l'égide de The British Psychoanalytical Society

INFOS

Comité de rédaction

Rédactrice responsable
Céline Gür Gressot (Suisse)

Secrétaire
Jean-Michel Quinodoz (Suisse)

Membres
Louis Brunet (Canada)
Jenny Chan
(France)
Brigitte Reed-Duvaille (France)
Danielle Goldstein (France)
Florence Guignard (France)
Maria Hovagemyan (Suisse)
Luc Magnenat (Suisse)
Marie-Pascale Paccolat
(Suisse)
Michel Sanchez-Cardenas (France)
Patricia Waltz (Suisse)

Prochain numéro

Mai 2019
aux Edition In Press

Glen O. Gabbard

Enfermé dans une coquille de noix :
réflexions sur la complexité, le réductionnisme et « l'espace infini

Résumé : L e pluralisme est la caractéristique principale du discours psychanalytique du 21ème siècle. Cependant, le refuge dans l’orthodoxie, au sein de certains cercles, constitue un effet collatéral déplaisant du pluralisme découlant d’un besoin de consolider l es frontières théoriques afin de mieux différencier les théories entre elles. La délimitation de frontières nous confronte au risque de perdre de vue le fait que la pensée psychanalytique authentique est fondamentalement non réductionniste. De plus, la notion psychanalytique centrale de surdétermination – à laquelle Freud n’a jamais renoncé tout au long de sa carrière – a récemment été négligée dès lors que divers auteurs défendent dans leurs écrits qu’un point de vue est meilleur qu’un autre. Tant les analystes que leurs patients sont imperceptiblement amenés à éviter la complexité en adoptant des schémas simples. La nécessité de demeurer ouverts à « l’espace infini » des significations, des motivations et des causalités devrait être la caractéristique principale de la pratique clinique en psychanalyse. L’auteur en examine les conséquences pour la technique et illustre par un récit de cas quelques défis inhérents à l’appréhension du travail psychanalytique en tant que phénomène complexe.

Glen O. Gabbard a accompli sa formation de psychanalyste à l’Institut Psychanalytique de Topeka, Kansas, dont il a été le directeur entre 1996 et 2001. Il est président de la Brown Foundation of Psychoanalysis et professeur de psychiatrie à la faculté de médecine de Baylor, Houston, Texas. Il est également analyste formateur et superviseur à l’Institut Psychanalytique de Houston-Galveston, Texas. Il a été rédacteur en chef associé de The International Journal of Psychoanalysis de 2001 à 2007.
Auteur de nombreuses publications, ses derniers ouvrages sont devenues des références :
- Long-Term Psychodynamic Psychotherapy : a Basic Text (2004),
- Mind, Brain, and Personality disorders
(2005),
- Psychodynamic Psychiatry in Clinical Practice : Fourth edition (2005) et
- Gabbard’s treatments of Psychiatric Disorders
(2007).


Haut de page
© Copyright textes et logo : The International Journal of Psychoanalysis
Webmaster : Luc Magnenat // Réalisé par Abonobo // Mise jours et relook:Michael BABEL juin 2018