Publié sous l'égide de The British Psychoanalytical Society

INFOS

Comité de rédaction

Rédactrice responsable
Céline Gür Gressot (Suisse)

Secrétaire
Jean-Michel Quinodoz (Suisse)

Membres
Louis Brunet (Canada) Danielle Goldstein (France) François Gross(Suisse) Florence Guignard (France) Maria Hovagemyan(Suisse) Luc Magnenat(Suisse)
André Renaud
(Canada) Anne Rosenberg(France) Michel Sanchez-Cardenas(France)
Patricia Waltz
(Suisse)

Prochain numéro

Mai 2018
aux Edition In Press

Elizabeth M. Wallace

Perdre un psychanalyste didacticien pour des raisons éthiques :
Le point de vue d'une candidate en formation.

Résumé: l'auteur présente son expérience en tant qu'analysante d'un psychanalyste didacticien soumis à une procédure d'enquête qui a abouti à son exclusion suite à des transgressions éthiques, dont des transgressions sexuelles, avec une autre patiente; ces événements se sont déroulés pendant la formation analytique de l'auteur. Bien que de telles « violations des frontières » de la part d'analystes didacticiens ne soient pas exceptionnelles, le traumatisme particulier vécu par les « spectateurs » que sont ses candidats et ses supervisés n'a jamais été exploré dans les articles publiés, pas plus que la réponse des instituts de formation aux problèmes pédagogiques ainsi occasionnés. L'auteur illustre les complications qu'entraîne pour les candidats le double rôle de l'analyste didacticien - en tant qu'enseignant et en tant qu'analyste - lorsqu'il fait l'objet d'une enquête ou est menacé de radiation.
Parmi ces complications, l'auteur cite les processus d'isolement et de secret qui favorisent de multiples clivages au niveau du candidat, de la dyade analytique et du groupe, ainsi que les conflits de loyauté qui viennent s'y ajouter. L'exposé de l'auteur couvre trois phases de son vécu en tant qu'analysante et candidate, à savoir la période de la procédure d'enquête pour transgressions éthiques effectuée par l'institut de formation, l'annonce des conclusions de l'investigation à l'auteur et à l'institut en tant que groupe, ainsi que la dynamique individuelle et groupale suite à l'exclusion de l'analyste de l'institut et à la révocation de son autorisation d'exercer la médecine.
Certains axes théoriques permettent de comprendre la régression du groupe, marquée notamment par une crainte de contamination et de contagion apparue à la suite de l'exclusion de l'analyste didacticien, ainsi que l'impact de ces processus sur la candidate, notamment la pression exercée sur elle pour fonctionner en tant que « contenant » des projections du groupe. Les implications de cette situation sont explorées et des recommandations formulées afin d'aider les candidats et les instituts pour que ceux-ci soit mieux à même de soutenir les candidats en formation qui doivent faire face aux transgressions éthiques d'un analyste didacticien. Les retombées à court et à long terme de cette situation sont examinées.

Elizabeth M. Wallace est psychiatre en pratique privée et médecin consultant du service ambulatoire du Mental Health Program de Calgary. Elle est une candidate avancée de l'Institut Psychanalytique de Toronto. L'article du Dr. Wallace intitulé Transference, transformation, and chocolate a reçu en 2001 le prix David Freedman attribué par l'Institut Psychanalytique de Houston-Galveston et le prix scientifique offert par l'Association Psychanalytique Américaine. Ce travail a été publié en 2003 dans The International Journal of Psychoanalysis sous le titre Mother love and Chocolat.
Son article Maternal ambivalence: The very last taboo a reçu le prix Douglas Levin attribute en 2006 par la Société Canadienne de Psychanalyse.
Le Dr. Wallace poursuit sa formation à la Société Psychanalytique de Washington depuis 2005.

 


Haut de page
© Copyright textes et logo : The International Journal of Psychoanalysis
Webmaster : Luc Magnenat // Réalisé par Abonobo // Mise à jours et relook:Michael BABEL août 2017